Formations

L’association Vivre l’eau propose deux types de formations :

Les formations initiales en collaboration avec les deux écoles de psychomotricité de Paris : ISRP institut supérieur de rééducation psychomotrice  et la formation de psychomotricité à la Faculté de médecine de la Salpétrière (écoles toutes deux situées à Paris).

- Les formations permanentes destinées aux professionnels, qui ont pour objectif de former des soignants – psychomotriciens de façon privilégié, infirmiers, éducateurs, thérapeutes à médiation corporelle – souhaitant ou étant sollicité par leurs institutions pour accompagner des activités à médiation corporelle aquatique à but thérapeutique.

Au sein même de ces activités de formation, plusieurs modules sont proposés pour répondre au mieux et au plus près aux demandes individuelles ou institutionnelles.

C’est ce qui va être développé ici.

PARTAGER ET FORMER A VIVRE L’EAU

Objectifs des formations Vivre l’eau :

– Sensibiliser les soignants à leur propre vécu corporel et émotionnel dans l’eau.
– Apprendre des techniques spécifiques de portage et d’écoute des patients.
– Élaborer le travail clinique qui utilise des médiations où l’eau est au cœur de la pratique thérapeutique.

Toutes les formations « Vivre l’eau » s’appuient sur :

– Le travail corporel, orienté vers les expériences personnelles puis vers l’accompagnement d’un patient dans l’eau
– La réflexion théorico-clinique qui propose aux professionnels soignants en formation de partager leurs expériences cliniques et d’élaborer, à l’aide du groupe et du formateur, leur pratique

Selon que la demande de formation est individuelle ou institutionnelle, les contenus & modalités sont adaptables aux spécificités des demandes.

Les formateurs :

Psychomotriciens D.E. faisant partie de l’équipe d’encadrants de l’association « Vivre l’eau ». Ils ont chacun une expérience clinique de thérapie à médiation corporelle et d’animation de groupe de formation.

La formation « Vivre l’eau Paris » :

Elle se décline en plusieurs modules de formation :

1) Formation initiale de pratique corporelle

Il s’agit pour le soignant en formation de s’impliquer dans son corps et de vivre les situations qui lui sont proposées. Les éprouvés et les ressentis qui sont activés dans cette pratique aquatique seront la base de son écoute des patients. Lui seront également proposés des techniques de portage, de relaxation et de communication spécifiques au milieu aquatique.

2) L’accompagnement des patients dans l’eau

Le psychomotricien ou soignant en formation, dans ce 2ème module, approfondit sa technique pour arriver à se décentrer de lui-même et être dans une dimension d’écoute de l’autre. C’est la dimension d’accompagnement qui est au cœur de ce 2ème module de formation. En association avec le travail effectué, de nombreuses situations cliniques seront abordées.

Dans ce module, pourra s’associer pour compléter le travail un stage auprès des bébés / jeunes enfants et leurs parents, ainsi que des séminaires de réflexion, mensuels.

3) Les séminaires théoriques et cliniques

La mise en mots, inhérente à la formation ou à toutes pratiques psychocorporelles à but thérapeutique, permet :
– de s’exprimer au sein d’un groupe
– de verbaliser des ressentis corporels.
– d’entendre les vécus des autres membres du groupe, toujours uniques et propres à chacun, et de s’ouvrir ainsi à la richesse et à la diversité de l’univers sensoriel. Ces vécus et ces mots aussi différents et complémentaires soient-ils, sont autant d’aide et de points de ressources dans la rencontre et l’aide aux patients qui ne savent pas toujours exprimer, quant à eux, ce qu’ils ressentent et montrent très souvent par le corps « quand les mots leur manquent » . Ces séminaires de réflexion peuvent être une aide à la mise en place d’un projet de « banéothérapie » individuel ou institutionnel.

4) Stages pratiques

Cycle d’observation des bébés et parents dans l’eau ou dans tout autre environnement. Qu’est-ce qu’observer, que fait- on lorsque l’on observe et qu’observe- t-on ? Il s’agit ici de développer ses propres outils d’observation dans un milieu extrêmement riche en sollicitations sensorielles et psychiques.

5) Analyse des pratiques

Le thérapeute engagé et impliqué corporellement avec ses patients, doit trouver en lui, en même temps qu’un savoir faire corporel et technique, une vraie capacité de réflexion et d’élaboration de son travail clinique. C’est en cela qu’il sera non pas uniquement un spécialiste du corps mais également un thérapeute intéressé par les processus de transformation et de changement du patient dans la dynamique psycho-corporelle de sa personnalité.

Penser le cadre clinique qu’il propose, dans la dynamique institutionnelle à laquelle il se doit de s’adapter, lui demande un recul et nécessite souvent un espace de réflexion. Cette prise de distance permettra :
– de questionner le projet et le cadre mis en place ainsi que les indications.
– De repérer les évolutions de l’organisation psychomotrice du sujet et de sa structuration psychique, dans sa relation à lui-même et à son environnement.
– D’articuler sa prise en charge à médiation corporelle (ici dans l’eau, médiation spécifique) avec celles des autres partenaires des soins engagés.

6) Formation interne. Formation des formateurs de Vivre l’eau.

Cette formation s’adresse aux psychomotriciens qui auraient suivi tout le cursus de formation.

 

Public à qui s’adresse ces formations

– Psychomotriciens D.E.
– Thérapeutes à médiations corporelles, personnel médical, para-médical, éducatif, ré-éducatif, de la petite enfance à la gériatrie, qui s’occupe d’un accompagnement en balnéothérapie.
– Equipes pluridisciplinaires : Formations intra muros ou extra muros.

Chaque projet se construit avec l’institution en demande.